Mardi pas trop gras (ou pas) Article publié le 09 février 2018 par

Larédac apostrophe

S’il y a jour où il est permis de manger gras, c’est bien à mardi gras. Le 13 février sonne donc comme une journée bénie pour les gourmandes que nous sommes. Gaufres et beignets, crêpes et pancakes, donuts et churros sont toujours de la partie. Mais cette fois-ci, nous allons essayer d’alléger un peu ce menu de fêtes. Ou pas…

La tradition veut que le jour précédent le début du Carême – période de jeûne pour les chrétiens – soit un moment d’abondance culinaire. Et si les crêpes, les gaufres et les beignets sont de mise, c’est parce que les pratiquants doivent épuisent toutes les provisions d’œufs et de gras, ne pouvant se conserver pendant les 40 jours du jeûne. Tout est donc permis

Gras-vement bon !

Au menu, des crêpes salées sans cholestérol. Pour ce faire, il suffit de remplacer le lait animal par une boisson végétale et le beurre par de la margarine ou du beurre de coco. Pour la farce, on utilise une tranche de jambon, un œuf et du tofu râpé.

S’en suivent des gaufres à la mousse de marrons. On commence par mixer des marrons préalablement cuits avec de la crème fraîche avant de verser la préparation dans un siphon. Une fois la cartouche de gaz soigneusement insérée, on laisse reposer 3h au réfrigérateur.

Pendant ce temps, on mélange 300g de farine, 90g de sucre, 2 œufs, une cuillère à café de levure chimique et une pincée de sel. On ajoute ensuite progressivement les 50cl de lait en finissant par 50g de beurre fondu. Enfin, on cuit la pâte dans le gaufrier et une fois que les gaufres sont dorées à point, on verse en topping notre mousse aérienne aux marrons.

Enfin, on termine par l’un des contournables de mardi-gras : le beignet. Dans un saladier, on mixe 700g de farine, 40g de sucre, 20g de levure boulanger et une pincée de sel. Au centre, on verse 15 cl de lait et on mélange le tout. La préparation doit devenir une pâte homogène qu’on pétrit jusqu’à ce qu’elle soit souple et élastique. On ajoute ensuite 80g de beurre et on la laisse lever pendant 1h30 environ. Une fois le temps écoulé, on l’étale sur un plan de travail fariné et on la travaille avec un rouleau à pâtisserie. A l’aide d’un emporte-pièce de 8cm, on découpe des cercles qu’on laisse lever à nouveau, pendant 30 minutes.

Dans une poêle contenant de l’huile de friture, on plonge les disques de pâte qui doivent remonter à la surface presque aussitôt. Avant de les déguster, on les laisse égoutter sur du papier absorbant et on les twiste avec de la confiture, du miel ou de la pâte à tartiner maison.

LIRE LA SUITE
  • Food
MONOPRIX FEMME
Lait d'amande calcium bio

Lait d'amande calcium bio

Margarine bio pour tartine et cuisine doux

Margarine bio pour tartine et cuisine doux

Gros oeufs plein air

Gros oeufs plein air

Rapé comté

Rapé comté

4 tr. fines jambon superieur bio torchon s.c., - 25 % de sel, soit 120 g

4 tr. fines jambon superieur bio torchon s.c., - 25 % de sel, soit 120 g

Mini gaufres aux oeufs frais

Mini gaufres aux oeufs frais

Marrons entiers bio cuits à la vapeur

Marrons entiers bio cuits à la vapeur

Crème liquide légère 12% matière grasse au lait stérélisée UHT

Crème liquide légère 12% matière grasse au lait stérélisée UHT

Farine de blé type 65

Farine de blé type 65

Sucre de canne en poudre

Sucre de canne en poudre